Et on vous donne rendez vous en novembre pour le festival Migrants scène !

Photos de la répétition générale réalisées  par Vincent Verschoore accompagnées de quelques phrases du texte collectif qui a emmané des ateliers 

Je regarde tes yeux et je regarde la pelote qui est restée là sur la table

Parfois dans le tissu, on incruste des pierres précieuses, puis le tissu s’use, se déchire, et les pierres précieuses roulent, roulent, tombent à terre, comme la pelote 

Mais toi tu tiens le fil, et tu ravaudes en silence, la peau, le tissu 

plus de nouvelles de Brikéna et de ses enfants

Moi aussi lorsque je le porte, j’ai un peu des montagnes d’Italie sur les épaules

Ma mère disait, laisse la manger la terre, comme ça elle reviendra au pays

C’est la seule chose que j’ai emporté, avec des petits pyjamas


 » Grâce vous soit rendue, oies sauvages » extrait d’un poème d’Ismael Kadaré 

Publicités