Paroles de femmes d’ailleurs, nos regards , et nos paroles d’ici. Ce trailer a été réalisé dans le but d’être largement diffusé, car nous souhaitons, Sabine et moi, proposer ce projet ailleurs et avec d’autres femmes ( MJC, maison de quartiers, Cada,etc…)

contact 06.78.94.90.18

minesderientcie@gmail.com

……http://www.dailymotion.com/video/x4873l3_femme-d-ici-femme-d-ailleurs-teaser_creation

Publicités

Le projet « femme d’ici, femme d’ailleurs » est né de rencontres, de rencontres toutes plus enrichissantes les unes que les autres.
Je suis femme, mon pays c’est le pays où je suis née, ce pays dessiné par des frontières, mais mon pays c’est aussi la terre. J’en ressens les vibrations, les soubresauts, les tourments.
Je suis femme, je suis mère et je suis aussi citoyenne, citoyenne de mon pays et mon pays c’est plus que jamais la terre.

Je suis partie à la rencontre de ces femmes qui ont quitté leur pays, celui où elles sont nées, pour un ailleurs, un ailleurs espoir, un ailleurs ici, un ailleurs où leur vie se dessine souvent dans la plus grande précarité, la violence parfois. Ces femmes, je les ai rencontrées avec leur famille et pour les aider ; j’ai passé beaucoup de temps à les observer, à les écouter, avec des mots que je ne comprenais pas toujours, parfois les regards suffisent ; elles m’ont emportée, vers mes propres chemins d’exil, mes propres fragilités, mes courages aussi.

J’écris, depuis longtemps , plutôt de la poésie, mais aussi des contes, des billets d’humeur, des lettres d’amour eh oui! J’écris et j’aime relier, relier les gens, les histoires, les humanités. On en a tant besoin.

Alors j’ai eu cette idée de lier, de lier une femme d’ici et une femme d’ailleurs, des femmes d’ici, des femmes d’ailleurs, de les lier.
Pour certaines ce fut tout à fait naturel, car le lien existait déjà, il suffisait d’aller un peu plus loin, un peu plus loin en écriture. Pour d’autres il fallait rapprocher des histoires qui n’avaient jusque là rien en commun ou si peu, sauf celle d’être femme bien-sûr, femme, femme du monde…..je leur ai proposé de parler, puis d’écrire, d’écrire en liberté, avec quelques indications cependant, quelques consignes, ajustées au fil du temps, au fil du vent, du vent qui nous pousse…..sur le chemin.

Voilà, c’est ainsi que le projet « femme d’ici, femme d’ailleurs » est né à l’automne 2015.

Depuis, des femmes ont échangés, à Cluny, à Châlon, Mâcon, puis Lyon. Elles ont écrit, seules, en duos, en trios, en groupes. Nous avons récolté beaucoup de paroles, des paroles fortes, poétiques parfois, touchantes bien sur, vivantes .Ainsi, nous avons pu construire un tricotage à présenter sur scène à plusieurs reprises lors des lectures mises en espace par Sabine Larivière.

Nous voulons continuer à témoigner, témoigner de cette richesse à côté de laquelle on passe en choisissant le repli, la fermeture, la peur et le rejet de l’autre, de l’étranger, de l’étrangère. C’est un travail sur le terreau de l’humanité, ce terreau fertile, fait parfois de choses simples, même si les histoires sont complexes et difficiles, tout comme le monde que nous habitons.

Je vous invite à partir à la découverte des différentes saisons d’ateliers (récoltes de mots et préparation théâtrale) que nous avons menées en vous baladant sur le wordpress. Tout n’y est pas parfaitement présenté, mais je suis certaine que vous en sentirez la teneur, le parfum.

En dessous du bandeau, vous y découvrirez quelques textes de la première session et le tricotage de notre dernière lecture.

Afin de poursuivre cette aventure, nous avons besoin de votre soutien financier, même minime. Pour plus de détails, rdv sur l’article  « Soutien »  Avec nos remerciements chaleureux pour la confiance que vous nous accorderez!

Vous trouverez dans cette même rubrique nos contacts par le biais duquel vous pourrez poser vos questions.

 

Elsa Le Boudec, artisane poète

 

depuis quelques mois, je rends régulièrement visite à nos amis du camp Monnier. alors j’écris pour ne pas qu’ils tombent dans l’oubli

et puis nous avons débuté, Frédérique, Aurore et moi des maraudes aux paroles pour l’apprentissage du français…….

Ligue des Droits de l’Homme – Section de Macon MIGRANTS, TEXTES LUS LE 3/2 LORS DU CERCLE DE SILENCE – Ligue des Droits de l’Homme – Section de Macon

http://site.ldh-france.org/macon/2018/02/05/migrants-textes-lus-32-lors-cercle-de-silence/

un article de Vincent Verschoore

Peau cassée

 

novembre 2017

voici quelques images prises par Vilma

la lecture a été belle et émouvante

elle avait un gout de fin d’aventure théâtrale, même si nous gardons le contact et qu’il n’est pas interdit d’espérer que nous puissions un jour valoriser ce travail par une autre trace, sonore par exemple…..

depuis le petit Kévis est né et les femmes continuent leur route, avec plus ou moins de joie, de tristesse, d’angoisse, d’espoir d’être enfin reconnues,

dans l’attente surtout d’un statut, d’une régularisation.

 

 

Et on vous donne rendez vous en novembre pour le festival Migrants scène !

Photos de la répétition générale réalisées  par Vincent Verschoore accompagnées de quelques phrases du texte collectif qui a emmané des ateliers 

Je regarde tes yeux et je regarde la pelote qui est restée là sur la table

Parfois dans le tissu, on incruste des pierres précieuses, puis le tissu s’use, se déchire, et les pierres précieuses roulent, roulent, tombent à terre, comme la pelote 

Mais toi tu tiens le fil, et tu ravaudes en silence, la peau, le tissu 

plus de nouvelles de Brikéna et de ses enfants

Moi aussi lorsque je le porte, j’ai un peu des montagnes d’Italie sur les épaules

Ma mère disait, laisse la manger la terre, comme ça elle reviendra au pays

C’est la seule chose que j’ai emporté, avec des petits pyjamas


 » Grâce vous soit rendue, oies sauvages » extrait d’un poème d’Ismael Kadaré 

FullSizeRenderAffiche-Femmes-dici-WEB-566x800

C’est avec grand plaisir que nous vous convions à notre première lecture mise en espace et en Musique par Sabine Larivière et avec les  dames de Lyon à la mjc Jean Macé , 20 heures le 1er juillet 2017

Nous serons en principe une douzaine de femmes sur le plateau

Nous sommes heureuses de fouler à nouveau les planches de ce lieu de résistance qu’est la mjc Jean Macé

Merci de nous suivre . Nous aurons sans doute une petite surprise à vous proposer avec les enfants et deux poètes chaleureux

https://blogs.radiocanut.org/blablamix/2017/03/19/blablamix-n23/

Vous avez été merveilleuses mesdames et c’était une belle expérience !

Les ateliers se déroulent pour la plupart salle du Colombier

83 rue Chevreul, Lyon 7ème, à deux pas de La MJC Jean Macé

Nous vous attendons aux dates suivantes et de 14 à 17 heures 

10 décembre Colombier 

14 janvier Colombier 

11 février Colombier 

4 mars Colombier 

25 mars Madeleine ou salle 2 ou 3

22 avril Colombier 

ils reste encore des places pour des dames d’ici

contact : Elsa 06.78.94.90.18

fibuline1@yahoo.fr

 

 

 

Premier plateau pour les femmes d’ailleurs et d’ici MJC Jean Macé/ festival Migrants Scène Lyon 

Vivier prometteur 

Une petite elfe nous accompagne 😊

Merci à vous toutes et à bientôt , samedi prochain

Un bel accueil de la MJC Jean Macé et des nombreux, pour la plupart jeunes, bénévoles de la Cimade pour Migrants Scène 

Un vrai plateau , une première pour nous, et un public attentif et conquis 

Dommage pour ceux qui n’ont pas pu entrer faute de place 

Ce fut magnifique 

Un merci particulier à ELise, Sabine Himbert, Delphine et Capucine 

Photos Vincent Vershoore 

http://www.migrantscene.org/

https://www.facebook.com/events/1681192558858376/?ti=icl